VIilla Kuyojama, Kyoto, Japon 2008

MICROCLIMAT

Jardins pour téléphones portables

Photographie, animation image par image

Le Japon s’est construit dans une relation forte à la nature. Il est parallèlement à la pointe des technologies numériques. microclimat juxtapose ces deux réalités.

Le Japon est un territoire insulaire, exigu, inhospitalier, occupé à 75% par les montagnes, un archipel volcanique soumis à une forte activité sismique, un pays sans frontière terrestre tourné vers l’océan, offert aux tsunamis et aux typhons.

Omniprésente au Japon, la téléphonie mobile trace une topographie singulière. Elle ouvre dans les villes une multitude de fenêtres sur des espaces d’une nature différente, miniaturisés, morcelés, intangibles, au champ de perception restreint.

Le Japon, les jardins de Kyoto, les écrans des téléphones portables sont soumis aux mêmes contraintes spatiales d’insularité et d’exiguïté. microclimat articule leurs territoires.

microclimat expérimente une forme urbaine de diffusion des images. La ville de Kyoto existe dans la perméabilité des espaces urbains et naturels. Au coeur d’une mégapole japonaise, la nature trouvera une place dans le creux des mains.

Le projet a été imaginé lors d'un appel à projet de CulturesFrance.

Vous voyez une version text de ce site.

Pour voir la vrai version complète, merci d'installer Adobe Flash Player et assurez-vous que JavaScript est activé sur votre navigateur.

Besoin d'aide ? vérifier la conditions requises.

Installer Flash Player